Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
merejkowskypierre.over-blog.com

FESSENHEIM 06H33 le jour où le réacteur

FESSSENHEIM 06h33 le jour où le réacteur explosa.

Récit en cours d'écriture

 

....1954 ses activités de communiste dissident trotskiste. La hampe du drapeau de la croix rouge helvétique s’enfonce dans l’ouverture boueuse du trou boueux. L’inexplicable devient extase. Le froufrou des parachutes alignés accompagne la chute d’une demi-tonne de petits pains grillés que la solidarité internationale a assemblée devant les parvis des Hôtels de Ville encastrés entre les barrières de la protection civile. Les lèvres de Pierre G. se referment. La femme de souche non alsacienne éternue par trois fois. Maguedelone retire la paille de lin encastrée entre les lèvres de Pierre G. Les lèvres de Pierre G. s’ouvrent. « J’ai soif, vous n’auriez pas une boisson énergisante non américaine ? » murmurent les lèvres de Pierre G. Maguedelone et Irina s’agenouillent devant les mollets ridiculement écartés de Pierre G. Une larme de Pierre G. glisse sur la paroi extérieure d’un gobelet en pastique bio dégradable. Pierre G. demande pardon aux maquisards algériens qu’il a dénoncés dans la matinée du 14 juillet 1962 en stricte application d’une directive secrète de la belle sœur du secrétaire de la cellule de l’organisation communiste alsacienne lorraine qui avait préconisé une avancée masquée dans le couloir latéral de la commission de la sûreté nucléaire de la Préfecture. Le bec irradié d’un coq alsacien lorrain cisaille les ailes radioactives d’un moucheron. La broyeuse de la protection civile alémanique broie les parois extérieures des cars des retraités de l’éducation nationale encastrés sous le pilier du pont qui enjambe la rive droite du Rhin. Le moucheron tourbillonne trois fois de suite au dessus de l’ouverture boueuse du trou boueux. « De quel droit me jugera t elle ? » murmurent les lèvres de Pierre G. L’émotion succède à l’extase.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article