Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
merejkowskypierre.over-blog.com

LECTURE RADIO RADI

Jeudi 02 février entre 19h30 et 21h30 sur la web radio mark Gadi facebook sera lu 

 

IL N Y APAS QUE LE SEXE DANS LA VIE

de Merejkowsky

 

 

Première séquence

Le pédo–psychiatre

Le pédo –psychiatre

 

le pédo -psychiatre

Je vous remercie de votre présence. Votre présence toujours plus nombreuse témoigne de cette preuve d’intérêt, de cet intérêt, de cet enthousiasme je devrais même dire pour la connaissance du psychisme de la toute petite enfance.

Cette connaissance n’est pas linéaire, elle traverse et rencontre les obstacles propre à toute réflexion, à tout déterminisme. Car nous sommes tous conscients que la mémoire représente un formidable enjeu.

 

Début mouvement tournant en demi cercle depuis la gauche vers la droite

 

Trois pédo psychiatres, derrière eux , on devine d’autres pédo psychiatres

Même attitude

Un  pédo psychiatre enroule sa main droite autour d’une mèche de ses cheveux

Un second pédo psychiatre suce gravement un stylo

Un pédo psychiatre crispe ses mâchoires

 

 

le pédo -psychiatre

La mémoire et ses manifestations les plus caractéristiques qui se développent dès les premières heures de la naissance déterminent les grandes lignes, les grandes avenues futures de la communication que le nourrisson empruntera tout le long de son parcours, que ce soit durant son parcours affectif ou durant son parcours universitaire et professionnel.

Oui, mes chers collègues, il ne convient pas de se voiler la face. L’enfant, le petit enfant n’existe pas en dehors de la mémoire. La mémoire est lien et raison.

 

Poursuite mouvement tournant demi cercle

 

Une pédo psychiatre croise ses jambes l’une sur l’autre

Une seconde  pédo psychiatre prend des notes dans un carnet

Un pédo psychiatre s’agite sur une chaise

Un  pédo psychiatre ôte ses lunettes

Deux femmes pédo psychiatres

Un pédo psychiatre se gratte le nez

Un pédo psychiatre lorgne sur le chignon de sa voisine pédo psychiatre

 

le pédo -psychiatre

C’est la mémoire, la mémoire personnelle et la mémoire collective qui façonne, qui développe, qui construit. Naturellement certains éducateurs en mal de reconnaissance médiatique ne manquent pas chaque fois qu’ils en ont l’occasion de s’élever contre ce qu’ils dénomment l’intégrisme de la toute puissance du pédo psychiatre. Il est inutile de revenir sur les dégâts qu’ont causé dans un passé encore récent certaines écoles émérites qui ont refusé de placer l’individu au centre de la mémoire.(un applaudissement vite étouffé). En vérité, et sans aucune exagération, l’activité, je devrais dire notre activité de pédo - psychiatre échappe trop souvent à cet effet de mode médiatique. La mémoire ne nous appartient pas. L’enfant, je devrais plutôt dire l’adulte en devenir, ne peut se construire sans un repère, et donc sans une mémoire.

 

Poursuite mouvement tournant

 

Les murs blancs de salle de conférence

Une affiche rose : 78 ème CONGRES DE PEDO PSYCHIATRIE HORS INSTITUTIONNEL

 

 

le pédo -psychiatre

Il est faux et dangereux d’opposer la mémoire collective à une mémoire individuelle. L’individu est le fruit de la collectivité. Et la collectivité est le fruit de l’individu

 

plan fixe : le conférencier pédo psychiatre assis derrière une table

 

Il boit une gorgée d’eau dans un verre

Silence prolongé

 

 

le pédo -psychiatre

Nous vivons dans une Démocratie et le pédo psychiatre et son travail de mémoire ne peut se substituer au suffrage universel. Notre association fondée sur le Régime de la Loi de 1901 n’a pas pour fonction d’établir une vérité absolue. Nous ne possédons pas la vérité. La vérité dépend du travail de mémoire. La vérité érigée en dogme appartient désormais à un passé. L’effondrement des idéologies et l’ouverture du Mur de Berlin a libéré le champ de la mémoire. Le passé s’est enfin emparé du présent et, encore une fois et j’assume parfaitement le risque de me répéter, la mémoire est l’élément fondateur du discernement et donc de la démocratie par délégation (Nous connaissons tous les ravages qu’a exercé la démocratie directe sous forme de soviet ou d’associations du même genre). Oui mes chers collègues, notre tâche est rude, mais elle est exemplaire. Et j’oserai ajouter porteuse d’espoir.

 

Reprise mouvement circulaire depuis la droite vers la gauche

 

Le reflet paisible de l’eau dans la carafe d’eau posée sur la table

 

 

le pédo -psychiatre

L’enfant, le petit enfant doit avoir à sa disposition les outils de la mémoire, celle du collectif et celle de la cellule familiale. Notre activité de pédo psychiatre n’a pas pour objet d’influencer, de canaliser, d’affirmer.

 

Poursuite mouvement circulaire

 

Deux pédo psychiatres approuvent de la tête

Une pédo psychiatre relève une mèche de ses cheveux

Un pédo psychiatre enregistre la conférence

Trois pédo psychiatres approuvent en souriant

Une pédo psychiatre s’apprête à applaudir

 

Notre travail est plus modeste, plus humble. Notre travail s’apparente à l’outil du paysan attaché à sa terre qui jour après jour sème les graines de l’espoir, les graines de l’attente, les graines  d’une vie qui se nourrit de la diversité et de l’unité retrouvée. Nous devons lutter contre la confiscation de la mémoire par le média, par la propagande, par le pouvoir. Il ne s’agit pas pour nous d’actionner les signaux d’une propagande ou d’un euphorique élan qui serait destiné à enfermer le petit enfant dans un avenir “radieux” qui serait l’apanage du dirigeant, et j’ose même dire du professeur qu’il soit de la Faculté ou de l’école la plus élémentaire...Non, encore une fois, mes chers collègues, il ne s’agit pas de borner l’avenir en s’appuyant sur l’hagiographie d’une mémoire qui serait canalisée pour le seul profit d’un système ou d’une idéologie aussi démocratique soit elle.

Nombreux applaudissements

En cette triste époque où malheureusement le petit enfant est l’objet de tous les prédateurs qu’ils soient affectifs, ou économiques, il importe de construire tous ensembles les bases d’une société plus juste et plus humaine qui accordera sa place, et toute sa place, à l’homme dans sa singularité et non dans sa seule valeur marchande et technocratique. Notre rôle dans ce domaine est primordial. Notre connaissance des apports culturels et analytiques de la petite enfance participe en effet à la nécessaire mutation d’une société qui se régénère dans la projection simultanée des innombrables aptitudes économiques qui assurent le développement culturel de l’ensemble du Corps Social.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article