Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
merejkowskypierre.over-blog.com

SITUATION QUINZE

Situation Quinze

 

LUI met  en marche le haut parleur de son téléphone portable qui diffuse la voix de LUI

LUI

Et alors ?

 

LUI devant la porte fermée de la maison rose des femmes lesbiennes.

LUI brandit dans la main droite un pistolet jaune jouet d’enfant.

LUI tient dans la main gauche le couvercle d’une marmite en acier polonais.

LUI

ADRESSE AUX CONTRE REVOLUTIONNAIRES

La mort est une invention du système capitaliste.

Vos plaisirs immédiats sont les chemins de vos vies.

Nous mourrons à l’heure de notre choix

Géraldine, Lolotchka, Laurence, Véra, Maria, Yvonne

Vous êtes des contrerévolutionnaires

Vous préférez rester couchées sur vos chaises longue transat

Vous préférez attendre le retour de Bastien

Vous préférez  comme Lolotchka vous transformer en bombe humaine dans les territoires occupées

Vous préférez vous enfermer dans la culpabilité de votre père

Yvonne pourquoi ne réponds tu jamais à mes lettres ?

Lolotchka pourquoi t’es tu reniée ?

Je ne rendrai pas la caméra au salopard de mari de producteur de Véra.

Je vais tirer

Les profs les maires les sénateurs les présidents d’association sans but lucratif ont peur

Les profs les maires les sénateurs les présidents d’association sans but lucratif et organisateurs du pogrom s’arrêtent devant la porte de la maison rose des gouines lesbiennes cancer de la société

Gouines Assistés cancer de la société Sans Papier cancer de la société au boulot

Gouines Assistés cancer de la société Sans Papier cancer de la société à Dachau

Les profs les maires les sénateurs présidents de l’association sans but lucratif enfoncent la porte de la maison rose des lesbiennes assistées cancer de la société.

LUI tape de la main droite sur le couvercle de la casserole en acier polonais

Lui

Je tire

BOUM BOUM

Vous riez ?

Pourquoi est ce que vous riez ?

Je ne suis pas un dictateur.

Je ne suis pas une bombe humaine.

Pourquoi est ce que vous ne voulez pas coucher pas avec moi ?

Je vous le dis :

Les suicidé et les déprimés par leur refus de partage de leur solitude empêchent toute éclosion du Mouvement Social

Les suicidés et les déprimés sont des contre révolutionnaires.

Les suicidés et les déprimés doivent être fusillés séance tenante

MYRIAM !!!!

 

Lui

La porte de la maison rose des femmes lesbiennes est ouverte

Le jardin aux herbes  folles, la chaise longue transat, le linge sur le fil, le poupon play mobile dans l’eau de la bassine.

Myriam……

LUI

Voix portable

Boum, boum. .boumboum

 Viva la muerte

Les pogromistes nationaux bolchéviques ont enfoncé la porte.

Je ne suis pas un dictateur. Lolotchka en se réfugiant dans le suicide de Blanche s’est barricadée dans on chagrin et m’a interdit de l’aimer

C’est tellement plus simple de s’enfermer dans sa pauvreté et d’empêcher les autres de vous approcher…C’est tellement plus simple de se vautrer dans un transat en attendant l’arrivée de Brice…

Vous êtes des dictateurs. Le rêve est la réalité. Il n’y a pas de vie avant la mort.

Nous sommes libres de nous retirer de votre monde.

Fascistes nationaux bolchéviques dehors !!

Yvonne préfèe ressasser la mort de son enfant. Vera préfère se réfugier dans la maladie d’Alzheimer

Et alors ? Et alors ? pourquoi vivez vous. Pourquoi manger vous ?

La mort n’existe pas. Et ceux qui aiment Dieu n’aiment pas les hommes puisqu’ils aiment Dieu.

La mort est une invention du capitalisme pour nous inciter à craindre le futur.

Ce sont eux qui n’ont pas de futur avec leur fric et leur centrale nucléaire…

Et je vous interdis de dire que nous engendrons des bombes humaines..

Nous ne sommes pas une bombe humaine

Lolotchka pourquoi t’es tu reniée ?

Fin voix portable

LUI

Alors le chef pogrom dit : Ce ne sont pas les frontières qui font la force d’une nation, mais l’homogénéité (bafouille homooogéénéiité) et la pureté de la race de la nation…

 

LUI

Ils ont enfoncé la porte

MYRIAM !!!

J’AI RENDU LA CAMERA AU SALOPARD DE PRODUCTEUR MARI

JE NAI PAS SERVI LES NOUILLES DANS LASSIETTE DE GÉRALDINE

YVONNE YONNE POURQUOI NE REPONDS TU JAMAIS A MES LETTRES ?

Continuant à taper sur la casserole

MYRIAM !!!!!!

LUI

Myriam prend un couteau dans la main droite.

Myriam ouvre la porte de la maison de Bucarest face au pogrom.

Le jardin aux herbes folles

Désert

Eclairé par le lampadaire de la rue

La chaise longue une bassine, un arbre, les branches de l’arbre

Du linge séchant sur l’arbre

Au pied de l’arbre une bassine rouge.

Une femme joue du violon

Du violon tsigane

Je vous le dis

Situation Quinze

 

LUI met  en marche le haut parleur de son téléphone portable qui diffuse la voix de LUI

LUI

Et alors ?

 

LUI devant la porte fermée de la maison rose des femmes lesbiennes.

LUI brandit dans la main droite un pistolet jaune jouet d’enfant.

LUI tient dans la main gauche le couvercle d’une marmite en acier polonais.

LUI

ADRESSE AUX CONTRE REVOLUTIONNAIRES

La mort est une invention du système capitaliste.

Vos plaisirs immédiats sont les chemins de vos vies.

Nous mourrons à l’heure de notre choix

Géraldine, Lolotchka, Laurence, Véra, Maria, Yvonne

Vous êtes des contrerévolutionnaires

Vous préférez rester couchées sur vos chaises longue transat

Vous préférez attendre le retour de Bastien

Vous préférez  comme Lolotchka vous transformer en bombe humaine dans les territoires occupées

Vous préférez vous enfermer dans la culpabilité de votre père

Yvonne pourquoi ne réponds tu jamais à mes lettres ?

Lolotchka pourquoi t’es tu reniée ?

Je ne rendrai pas la caméra au salopard de mari de producteur de Véra.

Je vais tirer

Les profs les maires les sénateurs les présidents d’association sans but lucratif ont peur

Les profs les maires les sénateurs les présidents d’association sans but lucratif et organisateurs du pogrom s’arrêtent devant la porte de la maison rose des gouines lesbiennes cancer de la société

Gouines Assistés cancer de la société Sans Papier cancer de la société au boulot

Gouines Assistés cancer de la société Sans Papier cancer de la société à Dachau

Les profs les maires les sénateurs présidents de l’association sans but lucratif enfoncent la porte de la maison rose des lesbiennes assistées cancer de la société.

LUI tape de la main droite sur le couvercle de la casserole en acier polonais

Lui

Je tire

BOUM BOUM

Vous riez ?

Pourquoi est ce que vous riez ?

Je ne suis pas un dictateur.

Je ne suis pas une bombe humaine.

Pourquoi est ce que vous ne voulez pas coucher pas avec moi ?

Je vous le dis :

Les suicidé et les déprimés par leur refus de partage de leur solitude empêchent toute éclosion du Mouvement Social

Les suicidés et les déprimés sont des contre révolutionnaires.

Les suicidés et les déprimés doivent être fusillés séance tenante

MYRIAM !!!!

 

Lui

La porte de la maison rose des femmes lesbiennes est ouverte

Le jardin aux herbes  folles, la chaise longue transat, le linge sur le fil, le poupon play mobile dans l’eau de la bassine.

Myriam……

LUI

Voix portable

Boum, boum. .boumboum

 Viva la muerte

Les pogromistes nationaux bolchéviques ont enfoncé la porte.

Je ne suis pas un dictateur. Lolotchka en se réfugiant dans le suicide de Blanche s’est barricadée dans on chagrin et m’a interdit de l’aimer

C’est tellement plus simple de s’enfermer dans sa pauvreté et d’empêcher les autres de vous approcher…C’est tellement plus simple de se vautrer dans un transat en attendant l’arrivée de Brice…

Vous êtes des dictateurs. Le rêve est la réalité. Il n’y a pas de vie avant la mort.

Nous sommes libres de nous retirer de votre monde.

Fascistes nationaux bolchéviques dehors !!

Yvonne préfèe ressasser la mort de son enfant. Vera préfère se réfugier dans la maladie d’Alzheimer

Et alors ? Et alors ? pourquoi vivez vous. Pourquoi manger vous ?

La mort n’existe pas. Et ceux qui aiment Dieu n’aiment pas les hommes puisqu’ils aiment Dieu.

La mort est une invention du capitalisme pour nous inciter à craindre le futur.

Ce sont eux qui n’ont pas de futur avec leur fric et leur centrale nucléaire…

Et je vous interdis de dire que nous engendrons des bombes humaines..

Nous ne sommes pas une bombe humaine

Lolotchka pourquoi t’es tu reniée ?

Fin voix portable

LUI

Alors le chef pogrom dit : Ce ne sont pas les frontières qui font la force d’une nation, mais l’homogénéité (bafouille homooogéénéiité) et la pureté de la race de la nation…

 

LUI

Ils ont enfoncé la porte

MYRIAM !!!

J’AI RENDU LA CAMERA AU SALOPARD DE PRODUCTEUR MARI

JE NAI PAS SERVI LES NOUILLES DANS LASSIETTE DE GÉRALDINE

YVONNE YONNE POURQUOI NE REPONDS TU JAMAIS A MES LETTRES ?

Continuant à taper sur la casserole

MYRIAM !!!!!!

LUI

Myriam prend un couteau dans la main droite.

Myriam ouvre la porte de la maison de Bucarest face au pogrom.

Le jardin aux herbes folles

Désert

Eclairé par le lampadaire de la rue

La chaise longue une bassine, un arbre, les branches de l’arbre

Du linge séchant sur l’arbre

Au pied de l’arbre une bassine rouge.

Une femme joue du violon

Du violon tsigane

Je vous le dis

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article