Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
merejkowskypierre.over-blog.com

UN VOYAGE FRANCAIS : CHAPITRE DIX SEPT

UN VOYAGE FRANCAIS : CHAPITRE DIX SEPT

Chapitre dix sept

 

Les volets de l' arrière sale de l'épicerie autogérée sont fermés.
Deux femmes  emmitouflées dans des blouses de gros drap sont assises devant une table.

Trois hommes sont assis côte à côte sur des chaises

Bruno enfoncé dans une parka de style guévariste boit une bière derrière un comptoir crasseux

Un homme se gratte la joue droite.

Une femme assise sur la banquette prend des notes.

PM harangue du haut d'un tabouret l'assemblée

Gilda est assise sur sa chaise longue.

Pablo filme.

 

PM

Ma position politique est claire. La déception, voir la rupture sentimentale est par essence un acte politique, puisque le sentiment, le désir est indissociable du monde de la publicité qui veut nous faire croire que la singularité, notre singularité existe dans leur monde artificiel d'oppression et de haine de soi. Je ne suis pas amoureux de Gilda ici présente. Je ne suis pas amoureux de Gaby qui nous a quitté et qui a manifestement préféré reprendre son poste d'assistante sociale. L'amour ou le désir, exigent du moins à mon sens de prendre un engagement; Non pas de fidélité, mais un engagement d'écoute et donc d'entraide. Une entraide qui elle seule en liant les individus par une communauté de base, ou par une épicerie de baise(rires) Je voulais dire de "base" comme la votre permettra de redonner un lien, un sens à la notion du vivant qui elle seule pourra s'opposer aux prédateurs et autres exploiteurs capitalistes.

 

 

Un homme portant une cravate pose son attaché case élégant sur le comptoir crasseux.

Une femme élégante accompagne le propriétaire de l'attache case.

La femme qui prenait des notes cesse de prendre des notes.

 

M OFF

En ce sens je refuse de déclarer en public ou en privé que je suis amoureux, que j'aime ou que je désire, parce que si tel était le cas, je ne comprends pas pourquoi cet amour ou ce désir devrait s'interrompre, la lutte est, ou n'est pas. Le mot amour signifie consommation prise de possession, conquête et naturellement abandon lorsque l'objet de désir ne répond plus téléphone ou aux objectifs unilatéralement fixés

 

PM

Je ne suis pas une valeur marchande

 

La femme qui prenait des notes regarde Gilda

                                                PM

Je n'ai pas le droit de monopoliser pour mon seul profit la parole de notre communauté de base autogérée et non directive. Je tiens à remercier publiquement Gilda qui vous a imposé mon temps de parole

Rires

L'homme élégant passe un bras protecteur sur la hanche de la femme élégante.

Gilda reprendre sa place sur la chaise longue

PM lit déplie une feuille de papier

 

PM

Titre : Pourquoi est-il nécessaire que je sois le comédien du film qui a pour sujet la distribution de mon film intitulé Tous Mécene en attendant Godard

C'est le télescopage entre le rêve idéologique (la projection minoritaire) et la réalité (la distribution d'un film) qui sert de ressort comique et à la fois pathétique au film Tous Mécene en attendant Godard réalisé par le réalisateur autour de ma démarche et dont le film porte pour titre provisoire ou définitif "dégommons Godard"

Le comédien PM (c'est-à-dire en fait, MOI) accepte (et se réjouit) de cette fonction d'interprète

En effet, à ses yeux, il n'est pas le propriétaire de sa parole,

La parole n'est pas une propriété, la pensée non plus

Il ne faut pas (toujours à ses yeux) confondre le droit d'auteur, c'est-à-dire la défense d'un patrimoine bourgeois et la Pensée

Sans compter que toujours aux yeux de ce comédien, il ne comprend pas comment la marchandisation du monde peut inclure une pensée, si cette pensée précisément cherche à rester dans le champ de la pensée, et non dans celle de l'efficacité du nombre, de la transmission (du patrimoine?), de la pédagogie, et donc de la démocratie bourgeoise et marchande.

Le réalisateur du film mettant en scène le comédien PM agit par conséquent….

Une voix militant

T'en as encore pour longtemps avec ton sermon?

PM

….comme un effet de miroir des contradictions de PM, c'est-à-dire en fait, MOI

Le film réalisé devra s'inscrire dans un processus de distribution, c'est-à-dire que le refus du "nombre", et de son corollaire la marchandisatio, devra engendrer à son tour la quête d'une distribution, donc d'un spectacle.

Seconde voix militant

Et oh, là haut, tu nous entends?

PM

J'entends

La femme  qui prenait des notes

C'est trop facile de se réfugier derrière un statut de non-artiste pour raconter n'importe quoi

Gilda

Excuse moi, ma parole est aussi valide que la tienne, sa parole est aussi valide que la nôtre et il ne dit pas n'importe quoi

PM 

Cette contradiction apparente est assumée par le comédien PM.

Son comportement affectif n'étant pas différent de son comportement artistique, il se doit conformément à sa non-formation léniniste d'élargir son cercle. C'est donc le réalisateur du film qui par son souci justement de "faire" c'est-à-dire dans le cas présent de réaliser un film poussera inévitablement le comédien à créer un réseau de distribution.

UNE VOIX MILITANT

Excuse- moi, juste une précision…

                                                bruno

Nous connaissons très bien les artistes de ton genre ou de celui du recycleur d'idée branchée,  votre Jean Luc Godard. C'est vrai vous avez un côté léniniste. Vous âtes capables de vous appuyez sur les luttes populaires pour créer ce que vous appelez votre œuvre cinématographique, ensuite vous vous appuyez sur la femme, ou une femme, ensuite, toujours au gré de la mode du moment, sur le naufrage du bateau capitalistique, mais dans le fond, qu'est ce que vous attendez de l'autre, d'une relation?  Ou bien pour vou, l'autre, la relation ne sont ils pour vous qu'une simple poussée virale destinée à nourrir vos névroses?

Je te somme de répondre immédiatement à cette question...Immédiatement

Brouhaha agité

 

PM

Je ne suis pas un gourou

Je ne suis pas amoureux de Gilda

Et Pablo a parfaitement le droit de s'envoyer en l'air avec Gaby

VOIX MILITANT

                                                Pédé

                                                SECONDE VOIX MILITANT

 

                                                Abruti crétin lâche

                    L'homme a l'attache case

                    Je ne comprends pas très bien le sens de votre                    débat…J'en mesure cependant vos implications Et                  comme vous je cherche à trouver un sens à                      notre Démocratie, et à une Croissance qui                      loin de produire le bien être escompté                        pourrait fort bien faire ressortir les germes                  de la bête immonde…chacun voit à quoi je fais                  illusion…

 

Dites- moi si je me trompe… J'ai l'impression que vous êtes dans une certaine errance. Est ce que vous réalisez vraiment un film ou bien est ce que comme notre maître à penser Godard vous cherchez à nous interpeller sur le sens de notre cadre, c'est-à-dire le cadre du cinéma; du politique, de l'affectif

Est ce que je me trompe??

Dites- moi…est ce que je me trompe?

PM descend du tabouret

Et ouvre une porte débouchant sur une série de balais suspendus.

PM 

Il est temps de passer à l'acte

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article